Blogue

Un tour de l’île pour le plaisir des yeux

Un tour de l’île pour le plaisir des yeux
02 août 2016

Même du cœur de l’île Perrot, l’eau est à moins de 30 minutes de marche, 15 minutes de bicyclette, 5 minutes de voiture. Et c’est un régal pour les yeux.

Faisons ensemble un tour pour vous démontrer toute la richesse de notre île.

Premier arrêt, le promontoire devant l’église Sante-Jeanne-de-Chantal, juste en haut du cimetière de la falaise. On y découvre Beauharnois, les clochers de l’église Saint-Clément, le barrage d’Hydro-Québec, le pont de l’autoroute 30. Par temps clair, les montagnes de Nouvelle-Angleterre se profilent en arrière-plan.

Sainte-Jeanne_De_Chantal

Deuxième arrêt, plus à l’est, devant le moulin à vent du parc historique de la Pointe-du-Moulin, s’ouvre un panorama extraordinaire sur le lac Saint-Louis : les rives de Beauharnois, de Léry, de Châteauguay, les gratte-ciel de Montréal, les lointains rivages de Lachine, l’église de Pointe-Claire et tout près, Baie-d’Urfé.

Continuons, une vue spectaculaire s’offre tout au long des 3 kilomètres qui longent le lac Saint-Louis dans la Grande Anse, avec en prime, les hérons, les bernaches, les voiliers et les eaux plates ou moutonneuses du lac, selon les saisons.

Voilier_IP

En explorant la Pointe-du-Domaine, cinq haltes donnent accès au lac, au chenal et à la rivière des Outaouais. Chacune propose sa fenêtre : sur le lac Saint-Louis, sur les îles Dowker, Madore et Daoust ou sur Baie-d’Urfé.

Empruntant le boulevard Perrot au nord, les rues transversales qui se terminent au bord de l’eau offrent une perspective inusitée sur Sainte-Anne-de-Bellevue et les toits ocre du Collège Macdonald.

Mcdonald

Un arrêt au quai de la 34e avenue permet de découvrir le pont Galipeault vers l’ouest, les eaux rapides de la rivière des Outaouais, la promenade de Sainte-Anne-de-Bellevue.

Quai_IP

En poursuivant sur le boulevard Perrot, en direction de Terrasse-Vaudreuil, on traverse une autre réserve naturelle appartenant à l’Université McGill où les terres humides regorgent d’une végétation indigène. Un peu plus loin, les curieux profitent des rues transversales pour jeter un œil vers Vaudreuil et les ilets du lac des Deux-Montagnes.

Terrasse_Vaudreuil

La route nous amène ensuite vers Pincourt par le boulevard Cardinal Léger, en passant sous l’autoroute 20. En déviant vers le sud par la rue Laflèche vers le chemin Duhamel, la vue s’ouvre sur l’autre bras (comme disaient les anciens) de la rivière des Outaouais. La rive toute proche est celle de Vaudreuil-Dorion.

Parc_Bellevue_Pincourt

En poursuivant vers l’est, la pointe aux Renards montre un élargissement de la rivière. La route se poursuit dans l’anse au Sable. Sur l’autre rive : Pointe-des-Cascades. Entre les deux, la couleur des eaux de l’Outaouais se mêle à celle du Saint-Laurent. Et durant l’hiver, d’innombrables cabanes à pêche accueillent les férus de pêche blanche.

Pointe-Aux_Renards

En continuant un peu, nous revenons à notre point de départ. Le tour de l’île nous aura fait cadeau de ses points de vue magnifiques.

Boul.Perrot

Cycliste, faites ce parcours à vélo en visitant le circuit du Moulin!

Lise Chartier

Lise Chartier

Lise Chartier, communicatrice, femme d’affaires, historienne, chercheuse associée à l’UQAM, auteure de L’île Perrot 1672-1765 et L’île Perrot 1765-1860 (Septentrion 2009 et 2014) et de L’historique du terrier de l’île Perrot (SHGIP 2014) œuvre au sein de plusieurs organismes reliés à la préservation du patrimoine de l’île Perrot.

Vos coups de coeur

Connectez-vous pour créer votre espace et conserver tous vos favoris au même endroit.

Vous êtes connecté! Vos coups de coeur