Blogue

Parfumez votre vie dans les champs

Parfumez votre vie dans les champs
22 juillet 2019

Les fleurs égaient nos vies tout au long de la belle saison. Nos hivers sont si longs et si intenses qu’il faut absolument courir aux champs lorsque l’été arrive. Si nous pouvions suspendre le temps pour que l’été dure toute l’année, ce serait juste parfait. Pour découvrir tous ces grands champs de fleurs colorés avec leur belle lumière et tous les parfums à faire rêver. Avoir un sentiment de liberté et de plaisir tant recherché quand on décide de partir à l’aventure. Explorer les beautés de la lavande et des tournesols, c’est une autre façon de garnir sa mémoire de précieux souvenirs parfumés, pour toujours.

MA DÉCOUVERTE DE L’ODEUR DES FÉES

J’ai toujours cru que les fées naissaient au creux des corolles et qu’elles se cachaient entre les rangées de fleurs.  Du plus loin que je me souvienne, j’étais minuscule dans ma petite robe et je partais à la recherche des fées dans notre jardin. Je n’avais même pas un an et j’avais déjà la passion des fleurs. Ma mère m’emmenait avec elle dans les champs et nous nous amusions à respirer chaque parfum. Je ne me souviens plus de ces premiers instants, mais ma mère m’a si souvent raconté cette histoire que c’est comme si j’avais réussi à me rappeler à quel point j’étais bien. L’amour de leur couleur et de leur odeur était si fort en moi que mon premier mot ne fut pas « maman » ou « papa », mais plutôt « fleur ».

J’ai grandi. J’avais toujours hâte à l’été, pour m’amuser à cueillir des marguerites et des violettes. Ce que j’aimais le plus par-dessus tout, c’était leur douce odeur authentique. Chaque fleur me faisait basculer dans des univers magiques.  Puis, un jour, ma grand-mère m’a fait découvrir le puissant parfum de la lavande, et je suis tombée en amour pour vrai. Ce parfum fait partie des plus beaux souvenirs de mon enfance. Des souvenirs de rires et de secrets partagés avec ma grand-maman partie trop tôt.

(Crédit photo : Rose aux joues photographie )

L’ENCHANTEMENT DES CHAMPS DE FLEURS

Ces fleurs ont vu le jour au Québec lorsque je suis devenue une adulte. Il fallait que je me rende aux champs pour vivre cette expérience authentique. Voir des fleurs pousser en grande quantité dans les champs, c’est comme un rêve de petite fille que je réalisais. C’est l’endroit parfait pour se sentir vraiment connecté avec la splendeur des pâturages.

J’ai commencé par visiter un champ de tournesols : c’étaient comme de voir des gros soleils qui poussaient en pleine terre. J’ai été éblouie par l’éclat de ces milliers de pétales. Ce paysage solaire unique de la campagne du village de Les Cèdres est absolument magique. À mon tour, je raconte souvent l’histoire des fées à mes deux garçons. L’un deux a longtemps cru que les lucioles étaient ces miniatures personnages provenant de mes fables.

(Crédit photo : Rose au joues photographie )  

TOMBER EN AMOUR AVEC LA LAVANDE

En juillet dernier, j’ai eu un coup de foudre pour le Jardin Champs de Rêves.  J’ai pu me promener paisiblement dans ces jardins odorants des plus relaxants. Et j’ai décroché complètement du stress quotidien. Je me suis rappelée à quel point ma grand-mère était douce et aimante. Les larmes sont montées à mes yeux et j’ai vécu un moment de grâce comme j’en vis parfois quand je suis totalement libérée de mes soucis.

C’est ce jour précis que j’ai compris que les champs de fleurs d’été étaient le lieu parfait pour décrocher des espaces gris de nos vies. C’est aussi l’espace idéal pour me faire rêver comme jamais. Je me suis promis d’aller dans la campagne fleurie plus souvent pour me permettre d’être moi-même, de laisser tomber mes barrières et de redevenir la petite fille qui s’émerveille des jolies choses simples de la vie.

Si vous êtes comme moi et que vous aimez passer du temps à contempler les paysages, vous serez heureux au milieu des beautés florales. Si vous êtes vraiment attentif, vous pourrez peut-être voir, au passage, le visage espiègle d’une petite fée.

 

 

Marie-Belle Ouellet

Marie-Belle Ouellet

Rédactrice, écrivaine et poète, Marie-Belle Ouellet manie les mots avec finesse afin de composer des contenus rédactionnels audacieux. Son baccalauréat en études littéraires profil création lui a permis d'acquérir des compétences clés. Collaborant à des projets corporatifs, créatifs et artistiques de toutes sortes, elle participe également au dévoilement de la splendeur de sa région : Vaudreuil-Soulanges.

Vos coups de coeur

Connectez-vous pour créer votre espace et conserver tous vos favoris au même endroit.

Vous êtes connecté! Vos coups de coeur