Blogue

Joyaux méconnus de la région

Joyaux méconnus de la région
24 septembre 2018

Dans ce blogue, j’aborde l’idée d’une activité encore peu connue dans la région de Vaudreuil-Soulanges: le tourisme religieux. Alors que notre belle région compte plusieurs églises, elles semblent parfois oubliées ou mises de côté à l’exclusivité de la pratique d’une religion (la messe du dimanche, par exemple). Cependant, lorsqu’on s’adonne au tourisme religieux, visiter ces lieux de pèlerinage se font sous la forme de curiosité religieuse, spirituelle, d’un désir d’apprendre sur l’histoire et d’un effort d’une communauté pour conserver ses lieux ancestraux.

Il faut avouer que les églises sont généralement des joyaux architecturaux. Leur taille immense, leurs murs de pierres et les vitraux donnant vie et couleur à leur intérieur ne sont que quelques-uns de leurs nombreux charmes. Chacune de nos églises a, selon moi, un charme qui lui est propre.

Je pense d’abord au Sanctuaire Notre-Dame-de-Lourdes, placé sur le flanc de la colline du mont Rigaud et qui est passé de génération en génération depuis 1874. le Sanctuaire permet encore aujourd’hui d’assister à des célébrations religieuses et des messes extérieures.

L’Église Saint-Michel, posée sur plus de 200 sépultures, dispose d’une acoustique extraordinaire et d’un style néo-gothique. Elle se distingue aussi par son énorme clocher.

Pour les églises qui possèdent une crypte, cette dernière est généralement sous le bâtiment. Celle de l’Église Saint-Télesphore se trouve à l’extérieur, chose rare! On y retrouve aussi un orgue « J.E. Pépin » qui date de 1906. Et oui, 112 ans déjà! Il fait partie des quatre rares qui fonctionnent encore au Québec.

Une autre église qui se distingue beaucoup est l’Église Saint-Jeanne-de-Chantal. Son cimetière, au lieu d’être plat, est en escaliers! Celui-ci forme un terrain en plusieurs étages, descendant jusqu’au bord du lac Saint-Louis. Fait intéressant, la petite chapelle servant de théâtre avait d’abord été construite en 1740 à la Pointe-du-Moulin, mais elle a été déplacée à son emplacement actuel en 1953.

Pourquoi ne pas embarquer dans une aventure d’une ou deux journées pour visiter ces lieux?

Mélanie Dussault

Mélanie Dussault

Mélanie est agente touristique pour une deuxième année consécutive. Au courant de l'été, elle rédigera de courts articles pour vous inspirer dans votre découverte du territoire.

Vos coups de coeur

Connectez-vous pour créer votre espace et conserver tous vos favoris au même endroit.

Vous êtes connecté! Vos coups de coeur