Blogue

De terrasses, de saisons et de Jedi!

De terrasses, de saisons et de Jedi!
28 mai 2019

C’est encore bien subtil mais non, nous ne sommes pas en automne! Le printemps est maintenant arrivé et ce sera l’été dans quelques semaines. Oui, oui! Bref, la saison des terrasses bat présentement son plein.

La vie étant ainsi faite, j’écris ces lignes après justement avoir profiter de l’une des plus belles terrasses que propose la région. Ne vous en faites pas pour moi, je n’écris pas avec les facultés affaiblies!

Je dois commencer par un mea culpa : je ne suis pas le premier à me lancer sur l’opportunité de prendre un verre ou de manger sur une terrasse. La raison est fort simple, je D-É-T-E-S-T-E avoir chaud. Quoi de plus désagréable que de sentir que sa peau entre en fusion plasmique avec ses vêtements alors qu’il fait plus 1000 degré. Je ne sais pas pour vous, mais je n’ai pas envie d’avoir un imprimé permanent d’une chemise hawaïenne sur le corps. Et il y a les gars qui portent des sandales de douche à l’extérieur des douches. Mais ça, c’est un tout autre sujet.

J’ai aussi toujours un petit malaise à manger avec des gens qui portent leurs verres fumés. Ne pouvant voir leurs yeux et ainsi ce qu’ils regardent, il devient difficile d’empêcher de se faire doucement subtiliser une bouchée.

Mais…

… j’ai décidé de changer! Oui, avoir des cheveux blancs n’est pas une raison suffisante pour ne pas tenter de s’améliorer.

En fait, je n’ai pas de mérite. La décision est venue d’elle-même l’hiver dernier. Je me souviens du matin où je tentais de dégivrer une couche de glace aussi épaisse que la ligne de mucus sous le nez de mon garçon alors qu’il faisait moins 25 000 (j’exagère un brin), avec un vent offrant une sensation aussi agréable que les griffes d’un chaton sur les jarrets. Un cocktail mémorable. Quelque chose s’est brisé en moi à ce moment là. Je me suis dit: “P’tit Jésus de plâtre (ce n’est pas un verbatim) que je déteste l’hiver”.

Or il m’a semblé aberrant de détester l’hiver ET l’été. J’aime me plaindre mais pas à ce point là quand même.

Fidèle aux enseignements de Star Wars, mon documentaire favori, j’ai donc décidé de faire comme les Jedi et de me rapprocher du côté lumineux : je vais faire mon possible pour aimer l’été. À partir de maintenant, amenez-en des caleçons humides, l’odeur de crème solaire, des douches froides avant de se coucher et du camping! Non, oubliez le camping, je me suis laissé emporter par l’émotion du moment.

Et aux terrasses, je réponds : présent! En plus, il s’agit d’une belle occasion de visiter des beaux ​spots de la région et d’encourager des commerces locaux tout comme l’établissement que je quitte à peine! À part peut-être s’il fait plus 1000 avec l’humidité qui me fait friser les poils du torse (ça ruine mon look avec mon imprimé de chemise sur la peau). Parti comme c’est là, avec le printemps que nous avons, je devrais être OK cet été.

Bonnes terrasses!

Christopher C. Jacques

Christopher C. Jacques

Rédacteur dans la région depuis quelques années, Christopher est un véritable touche-à-tout; il peut même écrire sur le maquillage. Nerd sur les bords, il apporte son grain de sel à l'offre touristique dans Vaudreuil-Soulanges!

Vos coups de coeur

Connectez-vous pour créer votre espace et conserver tous vos favoris au même endroit.

Vous êtes connecté! Vos coups de coeur